Liberté et Démocratie

Liberté et Démocratie

Je dirai oui à la caisse unique

Voici mon texte paru ce jour sur Politeia.ch

 

Personne n’aurait l’idée de demander à un tigre de manger de l’herbe. Personne n’aurait l’idée de demander à un renard de vivre sagement dans un poulailler avec des poules sans en croquer une de temps en temps. Ceci pour la bonne et simple raison que le tigre et le renard sont des carnivores et que leur nature veut qu’ils chassent et mangent de la viande.

Une assurance – quelle qu’elle soit – est par nature une chasseuse de bons risques. Il parait clair à tous qu’aucune assurance n’assurerait votre voiture si le proposant déclare à l’assureur garer sa voiture chaque soir sous un arbre mort qui finira, dans l’année, par tomber. Si c’était le cas, il ne s’agirait pas d’une assurance mais d’une fondation philanthropique distributrice de cadeaux.

On peut prendre l’exemple d’une assurance vie. Il est évident que lorsque vous signez une assurance vie, vous savez qu’un jour ou l’autre, vous passerez de vie à trépas. C’est pourquoi, la police couvre une durée donnée durant laquelle, sauf événement fortuit, vous ne devriez pas mourir. L’assurance fait en quelque sorte un pari sur votre survie et vous sur votre mort. La loi des grands nombres permet alors de prévoir un pourcentage de décès, de calculer une prime et de couvrir les accidents de la vie.

L’assurance maladie par contre va à l’encontre de ce principe. Au moment ou nous signons une couverture maladie, nous savons qu’un jour ou l’autre elle servira. Un jour ou l’autre, chacun tombe malade. L’assurance maladie remplit donc une but philanthrope contre nature qui normalement est dévolu soit aux Etats, soit aux organisations philanthropiques mais en aucun cas à des organismes privés qui (et c’est bien normal) sont tenu aux résultats et aux bénéfices. Il est donc normal que le système de ne fonctionne plus.

Le libéral que je suis est attaché à la liberté de choix. Mais y a-t-il vraiment liberté quand il s’agit de santé? Cette question me fait un peu penser à la question de savoir s’il y a vraiment liberté dans le fait de fumer. Je l’ai cru pendant longtemps. Lorsque j’ai arrêté je me suis rendu compte que ce que je prenais pour une liberté était en fait une prison.

La caisse maladie répond à la même logique. Certains diront que nous devons avoir le choix de nous assurer ou non. Soit, mais c’est faire abstraction des différences de moyens de chacun. Ceux qui auront peu de moyens ne s’assureront pas et n’auront pas non plus les moyens de payer leurs soins, ceux qui ont des moyens modestes s’assureront mais avec des primes colossales et ceux qui auront de gros moyens ne s’assureront pas car ils auront la capacité de payer eux-mêmes leurs soins… Il est donc clair que l’obligation de contracter est surtout l’assurance de l’accès aux soins pour tous.

Concernant le choix de la caisse, il s’agit-là purement et simplement d’une illusion. Nous avons uniquement le choix de notre prime. La LAMal est ainsi faite que toutes les caisses offrent strictement les mêmes prestations de bases. Nous ne choisissons donc rien du tout.

Plus grave, la caisse maladie est le seul commerce soi-disant libéral où le prestataire de services peut augmenter ses tarifs et baisser ses prestations sans risquer de perdre ses clients. Il s’agit là d’une insulte à tous les entrepreneurs qui prennent des risques et travaillent tous les jours pour être compétitifs et offrir le meilleur service possible!

En résumé, le système actuel, qu’on le veuille ou non est déjà un système de «caisse unique» mais déguisé en une multitude d’entités qui payent un nombre de salaires astronomiques en doublons et qui, en quelque sorte, lèvent un impôt déguisé qui devrait être dévolu à l’Etat.

Je voterai donc oui à la caisse public le 28 septembre 2014 car à mes yeux la LAMal est un échec cuisant et que la santé est et doit rester un droit universel accessible à tous et financé par la solidarité.



06/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres