Liberté et Démocratie

Liberté et Démocratie

Genève trie sans taxe. Tribune de Genève 24 avril 2018

Ma réaction publiée dans la Tribune de Genève du 24 avril 2018: 

 

Ceux qui lisent mes différentes interventions sur les réseaux ou sur mes blogs, savent que sans être un adepte du « je pollue et je m’en fous », je ne suis pas non plus un accro de l’écologie. Néanmoins, en 2016, lorsque Luc Barthassat, le conseiller d’Etat en charge de l’environnement, à annoncer qu’il repoussait la taxe au sac pour donner la chance au genevois de changer leurs habitudes, je dois dire que je me suis mis à jouer le jeu.

 

En effet, ce n’est pas souvent que l’Etat nous propose la carotte plutôt que le bâton et qu’il préfère motiver les habitants plutôt que de les écraser sous de nouvelles taxes. Je dois dire que, pour une fois, je me suis laissé convaincre. Je constate d’ailleurs que les habitudes changent. Je vis au Petit-Lancy depuis toujours. Mon immeuble compte 197 appartements. Depuis début 2017, nous n’avons simplement plus de containers. Tous les locataires amènent leurs déchets au centre de tri. C’est un réel changement qui va dans la bonne voie.

 

Sans Luc Barthassat, il est certain que les containers seraient toujours là mais que, comme désormais partout en Suisse romande, nous payerions 40 CHF un paquet de 10 sacs poubelle. Les comptes de l’Etat s’en porteraient sans doute mieux, mais par contre je ne pense pas que la plus-value environnementale serait réelle. Je pense donc que votre journaliste, avant de faire preuve d’IGV (indignation à géométrie variable) pour 1.4% ferait bien d’aller sur le terrain pour voir ce qui se passe vraiment. Il constaterait que les mentalités changent et qu’il s’agit d’un vrai succès. Un succès encore inachevé mais un succès quand même.

 

 



24/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres